Quercy Sud-Ouest

Cliquer pour aller à la version chiffrée Français English

9 articles

Castelsagrat

Catégorie
Castelsagrat
Tarn et Garonne
Site de visite
Castelsagrat

Située sur l'ancienne voie romaine dite "la Clermontoise", qui allait de Bordeaux à Lyon, la cité de Castelsagrat dut subir les grandes invasions jusqu'à la fin du Moyen-Age. La découverte d'une tombe Wisigothique prouve l'occupation du sol au Ve et VIe siècle par les Wisigoths.

Au XIIIe siècle, Alphonse de Poitiers fit de Castelsagrat une bastide qui s'articule autour de la place centrale et de l'église. Cette dernière propose une véritable explosion de style baroque : colonnes torses, angelots, guirlandes et insectes…

Sur la place de Castelsagrat, de nombreux vestiges ont subsisté de l'époque de la création de la bastide en 1270. Elle est entourée de galeries sur quatre côtés, soutenues par des arcs de pierre de plein cintre et longées de maisons à pans de bois.

[Visite virtuelle de Castelsagrat réalisée par Marie-Laure Moret et Franck Alary - Contribution: Sandy Communal Perrier, Charlotte Pandelé, Danielle Boudet, Nicole et Valentin Bortolussi, Jeannine Fraysse, Hugues Fraysse, Myriam Delattre.]

Adresse
Castelsagrat (82400)
Mairie
Francine Fillatre
Adresse
1 rue de l'Echauguette, 82400 Castelsagrat
Tel
05 63 94 24 65
Email
mairie-castelsagrat@info82.com
Site
www.castelsagrat.fr
Jours et heures
mardi
jeudi
vendredi
12h00-17h00

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mercredi 30 mars 2016 par Olivier

Cazes-Mondenard

Catégorie
Cazes-Mondenard
Tarn et Garonne
Site de visite
Cazes-Mondenard

Cazes-Mondenard est une commune du Tarn-et-Garonne située entièrement dans le Quercy Blanc. Sur les coteaux entourant le village, mûrit le Chasselas de Moissac. La seigneurie de Mondenard était très divisée au XIIIe siècle. Elle était partagée entre les Durfort, les Gourdon, les Montaigut, les Luzech et les Mondenard. En 1205, Arnaud de Durfort donna à Raymond VI, comte de Toulouse, tous ses droits sur les châteaux de Mondenard et de Durfort. Guiraud de Gourdon fit de même en 1230 avec ses droits sur les châteaux de Sauveterre et de Mondenard. Hugues Arnaud de Creyssac, baron de Luzech, fit hommage au comte de toutes ses possessions dans les paroisses de Mondenard et de Sauveterre le 9 novembre 1237. La famille seigneuriale de Montagut (Monte Acuto) et de Mondenard (Monte Lanardo) abandonnèrent au comte de Toulouse la tutelle du château et de la seigneurie de Mondenard par un acte établi le 20 avril 1246. Ils voulaient ainsi permettre la création de commerces et de services indépendants sur le site de Cazes. Au XIVe siècle, tous les seigneurs précédemment cités ont disparu pour laisser la place aux descendants de Vital de Montaigut et d’Hermangarde de Mondenard. Ces derniers hésitèrent longtemps entre le nom de Montaigut et celui de Mondenard et finirent par opter pour de Mondenard.

Adresse
Cazes-Mondenard (82110)
Mairie
Jean-Michel Guilloteau
Adresse
Place de la Mairie, 82110 Cazes-Mondenard
Tel
05 63 95 83 44
Fax
05 63 95 80 49
Email
mairie-cazes.mondenard@info82.com
Site
www.cazes-mondenard.fr

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mercredi 31 octobre 2012 par Olivier

Miramont de Quercy

Catégorie
Miramont-de-Quercy
Tarn et Garonne
Site de visite
Miramont-de-Quercy

Au nord de l’emplacement actuel de la commune de Miramont, un vallon porte le nom de Bellecassagne.
Le nom de Bellecassagne indique que ce vallon était couvert de chênes vigoureux, qui en faisaient une forêt particulièrement belle : la forêt de « belle cassagne » c’est-à-dire de « beaux chênes ».
A l’époque gauloise, cette forêt était le centre régional d’un culte païen rendu au dieu Teutates et à la déesse Isis. Les druides, prêtres de ces divinités, y avaient leur résidence et y venaient, particulièrement le premier jour de l’An offrir leurs sacrifices, après avoir fait la cueillette de gui avec leur serpe d’or. De là vient le nom de leur résidence « Guirole » qui, de nos jours encore, désigne la ferme dominant le vallon.
La fontaine sacrée, aujourd’hui comblée, près de l’église de Bellecassagne témoigne d’une construction gauloise.
Le plus important vestige de l’occupation des Romains est la voie romaine dite de Clermontois, reliant sans doute Bordeaux, capitale de l’Aquitaine, à Clermont-Ferrand, capitale de l’Auvergne. Nous retrouvons sur cette voie le village de Guirole, du nom de la résidence des druides au temps des Gaulois.
Le Moyen-Âge a dû voir s’élever le château de Miramont, a proximité de la Clermontoise, à l’entrée du village actuel.
Mais ce n’est que supposition : on ne sait pas quand il a été bâti ni quand il a été détruit. La seule certitude est qu’il y a des siècles que les ruines du château sont dans l’état où on les voit aujourd’hui. Persiste également la légende du château, digne des contes de Perrault….
Avec la Guerre de Cent Ans, c’est une période d’insécurité qui s’installe dans la région. Pour mettre les habitants à l’abri, un village se forme sur le plateau à côté du château, qui assurait ainsi la protection nécessaire.
Ainsi fut construite la commune de Miramont.
Ce village eut son église, dédiée à Saint Antoine. De dimensions modestes, l’église ne fut peut-être que la chapelle du château légèrement transformée. Elle disparut pendant la révolution.
Aujourd’hui, sur la commune de Miramont, persistent l’église de Saint Pierre de Najac, dans la vallée de la Barguelonne, et l’église de Bellecassagne, dont le nom évoque le culte de la Vierge qui, vers le XIIe siècle, succéda au culte païen des chênes. Le pèlerinage qui s’y déroule encore le dimanche suivant le 8 septembre est le dernier témoignage du riche passé historique de cette chapelle.

Adresse
Miramont-de-Quercy (82190)
Mairie
Gilbert Rozes
Tel
05 63 94 64 48
Fax
05 63 94 62 50
Email
mairie-miramont.de.quercy@info82.com
Site
www.miramont-de-quercy.fr

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mercredi 01 février 2012 par Olivier

Bourg de Visa

Catégorie
Bourg-de-Visa
Tarn et Garonne
Site de visite
Bourg de Visa

Au cours des invasions celtiques, entre 600 et 500 ans avant J.C., une petite communauté de chasseurs et d’agriculteurs se fixa sur cette partie la plus élevée (+ 232m), située au centre du plateau étroit qui s’étend de Brassac à Beauville.
Sur ce promontoire, assez facile d’accès, fut construit un gros donjon en bois, entouré, à une certaine distance, d’une enceinte palissadée. L’excellente situation, la richesse forestière et agricole, les nombreuses sources, firent de ce lieu de travail privilégié, un petit point de passage et une halte entre le Quercy, l’Agenais, et le Moissagais.

Le Saint Honoré de la paroisse était Saint Quirin, romain converti au christianisme. Un siècle plus tard, le toponyme Divitiacum apparaît ; c’est à peu près à cette époque que fut construit le château de Bourg-Divitiac dont l’enceinte englobait la chapelle Saint Quirin.

Ce château, dont il reste quelques vestiges, fut bâti sur le modèle de ceux de la région : Montaigu, Brassac, Moissaguel et hors région, celui de Villandraut en Gironde.

A la révolution, une partie du château abritant les archives seigneuriales fut incendiée. Toutefois, grâce à des pièces d’état civil tenues par les paroisses et aux archives du château de Malherbe (entre Beauville et Bourg-de-Visa), il a pu être reconstitué l’essentiel du devenir de Bourg-de-Visa, commune qui suivit tant l’évolution du Royaume que le destin des deux Abbayes : Marcilhac-sur-Célé et Saint Maurin.

Adresse
Bourg-de-Visa (82190)
Mairie
Arlette Lainé
Adresse
Place de la Marie, 82190 Bourg-de-Visa
Tel
05 63 94 25 45
Fax
05 63 94 57 36
Email
mairie-de-bourgdevisa@info82.com

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mercredi 01 février 2012 par Olivier

Sainte Juliette

Catégorie
Sainte-Juliette
Tarn et Garonne
Site de visite
Sainte-Juliette

Sainte-Juliette est le point d’entrée de la Via Podiensis, le chemin historique partant du Puy-en-Velay vers Saint-Jacques de Compostelle (appelé aussi GR 65).
Le Quercy-Blanc est ce territoire étonnant avec des plateaux blanchâtres sur lesquels s’entrouvrent de riches vallées verdoyantes.

Adresse
Sainte-Juliette (82110)
Mairie
Agnès Palmie
Tel
05 63 94 67 21
Fax
05 63 94 71 74
Email
mairie-sainte.juliette@info82.com
Site
www.sainte-juliette.fr
Vivre au pays

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mardi 01 février 2011 par Olivier

Montjoi

Catégorie
Montjoi
Tarn et Garonne
Site de visite
Montjoi

Au 13ème siècle, Montjoi était le chef lieu d’une baillie étendue couvrant une vingtaine de paroisses. Le nom de la paroisse mère était Saint Martin de Puycastèl.
La fondation de la bastide de Montjoi par Alphonse de Poitiers remonte aux années 1255-1256.
En 1287, Montjoi fut cédée au roi Edouard 1er.
En 1580, durant les guerres de religion, la ville fut prise au mois d’août par les catholiques, puis démantelée et ruinée.

Adresse
Montjoi (82400)
Mairie
Christian Eurgal
Tel
05 63 94 24 90
Fax
05 63 94 25 07
Email
mairie-montjoi@info82.com

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mardi 01 février 2011 par Olivier

Montagudet

Catégorie
Montagudet
Tarn et Garonne
Site de visite
Montagudet

Montagudet est un petit village français, situé dans le département du Tarn-et-Garonne et la région de Midi-Pyrénées. Ses habitants sont appelés les Montagudetois et les Montagudetoises.

Entouré par les communes de Saint-Amans-de-Pellagal, Lauzerte et Miramont-de-Quercy, Montagudet se trouve à 33 km au Nord-Ouest de Montauban, la plus grande ville à proximité, et à peu près à distance égale d'Agen et de Cahors.

La commune est établie sur les derniers contreforts Sud du Massif Central à 193 mètres d'altitude en Quercy Blanc (relief karstique), dans le Pays de Serres, plateau coupé de « serres » entre 2 rivières : la Barguelonne et la Séoune axées Nord-Sud avec des serres secondaires perpendiculaires.

Une polyculture traditionnelle s’échelonne des fonds de vallée (maïs) aux coteaux (vignes, vergers, boisements) et au plateau aride (céréales). Très peu de données historiques sont parvenues concernant le village, des constructions sont datées du XIIIème et XIVème siècle. L'habitat a peu évolué jusqu'à la moitié du XXème siècle. L’activité économique s'est également peu à peu diversifiée (artisans, commerçants, tourisme) de même que la population (arrivée de citadins, européens, personnes âgées en résidence).

Montagudet est actuellement une commune de 185 habitants, disséminés en 91 feux et 50 lieux-dits habités, sur 1218 hectares.

Adresse
Montagudet (82110)
Mairie
Jean Benois
Tel
05 63 94 60 69
Fax
05 63 94 60 56
Email
commune.montagudet@wanadoo.fr
Site
www.montagudet.fr
Jours et heures
mercredi
10h00-12h00
vendredi
15h00-17h00

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mardi 01 février 2011 par Olivier

Touffailles

Catégorie
Touffailles
Tarn et Garonne
Site de visite
Touffailles

Sur place, le village offre ses commerces épicerie, tabac, journaux, carburants, boulangerie et ses services mairie, bureau de poste, école publique.
 
A flanc de coteau l’église St Christophe, classée parmi les monuments historiques, datant de la fin du 15e siècle, et restaurée en 1976 fait découvrir au visiteur les peintures remarquables de la voûte exécutées 15e siècle
 
Plus haut de la Tuque de St Gervais on peut découvrir un très beau panorama.
 
Dans la vallée, le long de la Séoune de vieux moulins font bouillonner les eaux claires ou la truite chasse.
 
Touffailles a su adapter à son site attrayant d’indispensables aménagements sportifs et de loisirs :
- un camping ombragé, situé en bordure du ruisseau, à l’entrée du village,
- un court de Tennis.
- un terrain de pétanque éclairé
- un terrain de jeux pour enfants près du tennis
- une bibliothèque municipale
- des circuits de randonnées pédestre balisés ; 2 circuits, pour une longueur totale de 19 km
 
A proximité il faut noter : Montaigu de Quercy et sa base de Loisirs ; Lauzerte , une bastide ; Moissac, son cloître et son abbatiale ; un peu plus loin Bonaguil et son château féodal ; Montauban et le Musée Ingres ; Rocamadour, 2ème site de France…
 
Au charme des promenades le touriste peut ajouter la détente apportée par la pêche et la chasse.
 
Dans les fermes on peut acheter de nombreux produits locaux : melons, légumes divers…
 
« C’est un trou de verdure où chante une rivière… » aurait peut être écrit le poète.
 
Ceux qui recherchent calme et détente séjourneront avec plaisir dans ce coin du Quercy ou il fait si bon vivre.

Adresse
Touffailles (82190)
Mairie
Jean-Michel Barreau
Tel
05 63 94 48 91
Fax
05 63 94 48 91
Email
mairie-touffailles@info82.com
Site
Marie

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mardi 01 février 2011 par Olivier

Fauroux

Catégorie
Fauroux
Tarn et Garonne
Site de visite
Fauroux

Fauroux est une petite commune située au centre du canton de Bourg de Visa. Le village surplombe la vallée de la séoune, l’habitat est très dispersé sur toute la commune.
Le nom de Fauroux vient du mot « Faure » (forme occitane issue du latin) qui signifie forgeron. On peut donc penser que le propriétaire de la forge a donné son nom à ce lieu.
L’église de Fauroux se rattache intimement à celle de l’église de Saint-Romain, dont elle fut l’annexe jusqu’au XVIIIème siècle, époque à laquelle elle devint chef lieu des 2 paroisses. A cette époque l’église de Fauroux se situait hors du village, au nord-est de la commune au bord de la séoune.
L’église de Fauroux avait été réparée en 1416 avec l’argent de la vente de la cloche de l’église de Saint-Romain, alors qu’ils l’avaient reçu en gage.
Au XVème siècle le prieuré de Saint-Romain était riche. Mais par le fait de la guerre et de la mortalité, les habitants restants étaient devenus tellement pauvres que le recteur les autorisa à prendre la cloche en gage, pour en disposer à leur profit. A charge pour eux de la rendre lorsque la paroisse redeviendrait habitable.
L’église romane primitive menaçant ruine, l’architecte Ray choisit pour la nouvelle église le style néogothique, très en vogue à la fin du XIXème siècle. L’église Saint-Cyprien de Fauroux a donc été construite en haut du village et a été bénie le 19 septembre 1880 par l’abbé Defargues, vicaire général du diocèse.
Dans un certain isolement, l’église de Saint-Romain surplombe le hameau du même nom. La découverte de vestiges d’une villa gallo-romaine avec des mosaïques à décors géométriques (fin du IIIème et début du IVème siècle) laisse supposer qu’elle a pris la suite d’un lieu de culte antique. Encastrée dans le pavé du chœur de l’église on peut voir une mosaïque gallo-romaine.
Depuis l’église a connu bien des remaniements. Le portail ogive ouvert au midi témoigne de l’époque du moyen-âge et le clocher-mur, percé de 3 baies campanaires, a été reconstruit au XIXème siècle.
Récemment restaurée, elle illumine de sa blancheur et le promeneur ne manquera pas de s’arrêter à l’ombre de ses marroniers.

Adresse
Fauroux (82190)
Mairie
Pierre Vieillevigne
Tel
05 63 94 26 47
Fax
05 63 94 26 47
Email
mairie-fauroux@info82.com
Site
Mairie
Jours et heures
lundi
mardi
jeudi
vendredi
09h00-12h00

Voir la suite | Commentaires (0) | Mis à jour le mardi 01 février 2011 par Olivier